Historique de notre Eglise


Un groupe de jeunes malgaches, venus poursuivre leurs études supérieures à Poitiers, se retrouvaient régulièrement pour former un « cercle de discussion » autour de sujets variés et pour constituer également une « communauté informelle » regroupant les malgaches chrétiens, toutes dénominations confondues.
A cette époque, un certain nombre d’entre eux fréquentaient l’Eglise Réformée de France (ERF) et unissaient leur voix au sein de la chorale avec d’autres étudiants étrangers.
De façon ponctuelle, ces étudiants formaient une chorale « authentiquement » malgache pour animer des événements particuliers, dont le fameux culte télévisé au temple de Rouillé dans la Vienne, un jour de lundi de Pâques 1982.

Parfaitement intégrés au sein de l’ERF, les membres de la communauté malgache éprouvaient toutefois le besoin de « rendre témoignage de leur foi à travers leur langue et leur culture ».

L’idée se faisait l’écho de l’objectif, défini, il y a un peu plus de 50 ans, lors de la création de « L’église protestante malgache à l’étranger » (FPMA) qui est de « sauvegarder les valeurs sociales et spirituelles des chrétiens malgaches mais aussi de rassembler les protestants malgaches à l’étranger en une Eglise protestante unie »

Après approbation du synode national de la FPMA qui s’est tenu en cette année 1982 à Celles-sur-Belle, une paroisse FPMA a donc vu le jour à Poitiers et elle fait partie aujourd’hui des 38 paroisses qui composent la FPMA dans l’hexagone. Elle a entièrement sa place à la fois dans le paysage du protestantisme, en effet la FPMA est membre de la Fédération Protestante de France depuis 2002, mais aussi dans la ville où elle est implantée à travers sa participation active à la vie associative et son partage de vocation avec l’Eglise sœur EPUDF.

Cette année 2017 est une année particulière pour l’Eglise FPMA Poitiers car elle fête son 35ème anniversaire et dont le slogan choisi se trouve dans Tite 2:11 « Car Dieu a révélé sa grâce, source de salut pour tous les humains ».

En effet, ce jubilé est décrété « année de grâce » et dans ce sens, on célébrera des mariages, baptêmes et des consécration des catéchumène de grâce les 21 et 22 octobre.

Enfin, la chorale Talio de l’Eglise, créée également en 1982 va célébrer ses 35 ans. Elle commencera par un concert le 8 avril prochain au temple.

A Dieu seul soit la gloire.

Tahina Razakasoa
Président de la FPMA Poitiers